GSM au volant, c'est pas le moment !

Les chantiers autoroutiers de tous les dangers

Les chauffeurs de taxis ont aussi des problèmes

Voici quelques mois que ce chauffeur âgé de 50 ans ne trouve pas d’emploi comme chauffeur routier. Pourtant, il possède le permis ADR qui lui permet de transporter des colis de produits dangereux. Il est d’accord de travailler de jour ou de nuit, le weekend, dimanche y compris mais rien n’y fait, il n’a même pas la possibilité de décrocher un entretien d’embauche !

Il faut dire que son dernier employeur n’a pas été fort respectueux des législations et qu’en le payant 9h00 sur une journée de 18h00 (double équipage), il a préféré laissé son camion sur le parking de l’entreprise pour laquelle il travaillait plutôt que de continuer à se laisser exploiter par cet employeur peu scrupuleux qui est continuellement à la recherche de « bons » chauffeurs…

A croire que les agences d’intérim possèdent une base de données dans laquelle il est renseigné les avis des employeurs ? Il suffirait pour un employeur peu scrupuleux de laisser une mauvaise note à un travailleur pour que celui-ci se retrouve confronté à un problème d’emploi.

 

Il ne s’agit bien évidemment que d’une hypothèse mais soyons sérieux dans notre analyse, et posons-nous les bonnes questions. Parmi celles-ci, pour quelle raison les employeurs du transport se plaignent-ils d’un manque de chauffeurs et pour quelle raison, ce chauffeur ne trouve plus rien depuis plusieurs mois déjà ?

Attention, nous préciserons que notre « ami » recherche un travail de chauffeur routier dans une société qui n’oblige pas la fraude au tachygraphe…

Vous avez été nombreux à nous contacter concernant les mêmes constats. Vos témoignages vont tous dans le même sens : Les chauffeurs qui ont eu un problème avec un employeur, même peu scrupuleux, n'ont plus de proposition d'entretien d'embauche. Le SECOP-ITSRE introduira une plainte à l'inspection sociale concernant les constats que nous récoltons. N'ayez pas peur de nous adresser vos témoignages sur ce genre de faits. L'adresse est Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

De gauche à droite

Pascal DEBRUYN (ancien président de l'UNOTRE), Philippe CUVELIER (ancien Ministre du Transport français) et Alain DURANT (président du SECOP-ITSRE)

 

Nous sommes heureux d'avoir pu collaborer à cette campagne de sensibilisation...

Merci à l'AWSR de prendre enfin en compte, les réalités vécues par les routiers...

Lire le communiqué de presse de l'AWSR : Cliquez ICI