Le SECOP-ITSRE offre des masques de protection à ses adhérents. Nous agissons, les autres parlent beaucoup !

   

GSM au volant, c'est pas le moment !

Le SECOP-ITSRE offre des masques de protection

Comment mettre un masque en toute sécurité ?

Certains chauffeurs se diront « et alors,… on verra plus tard » mais bon, ce genre d’article vise à informer sur l’avenir du transport…

Comment faire avaler la pilule aux chauffeurs routiers et à l’industrie qu’un jour, des modes de transport, dont le camion, seront connectés et automatisés ?

Ce projet appelé Drive2theFuture, c’est un projet qui vise à améliorer l’acceptation par les chauffeurs routiers et des opérateurs d’un changement profond en matière de transport de marchandise mais pas seulement puisque nous connaissons déjà aujourd’hui, des navettes autonomes pour les voyageurs. Afin d’atteindre l’objectif, le projet tiendra compte des désirs et des besoins de l’industrie, ainsi que son acceptation des nouvelles technologies.

 Au total, 13 instructeurs seront formés afin de fournir aux opérateurs, une expérience et une formation en matière d’automatisation dans diverses conditions, notamment avec l’utilisation de simulations, de pistes de test et d’environnements réels. Les 13 instructeurs seront formés afin qu’ils puissent répondre à toutes les demandes en matière de transport automatisé, tels que les voitures, les camions, les bus, les trains, les bateaux et même les drones.

«Le projet Drive2theFuture identifie et prend en compte les besoins et les défis auxquels les conducteurs professionnels seront confrontés en termes de technologie automatisée future. Les questions éthiques et juridiques liées à la conduite connectée et automatisée seront examinées afin de fournir une contribution précieuse aux décideurs et de clarifier les responsabilités du conducteur ». indique Carlo Giro, le chef de ce projet

Les résultats de ces travaux, y compris des recommandations concrètes, seront communiqués à la commission des transports et du tourisme du Parlement européen et aux directions générales concernées de la Commission européenne.

D’un point de vue syndical, cette nouvelle va dans le sens d’une industrie ayant besoin de moins en moins de chauffeurs routiers. Les différentes annonces faites par les fédérations patronales et relayées par la presse vont aussi dans ce sens. En martelant le fait qu’il y a une pénurie de chauffeurs routiers, ces organisations obligent en quelque sorte la population à accepter ces nouvelles technologies…

Date de début: 1 mai 2019 Date de fin: 30 avril 2022

Alain DURANT, Président du SECOP-ITSRE asbl

{jcomments on}