GSM au volant, c'est pas le moment !

Les chantiers autoroutiers de tous les dangers

Les chauffeurs de taxis ont aussi des problèmes

Chaque année, nous recevons les mêmes questions sur ce qu'un chauffeur peut ou ne pas faire lorsqu'il a l'envie de participer avec son camion à un Trucks Show. Afin de vous éviter des problèmes ou des procès-verbaux toujours désagréables à payer, le SECOP-ITSRE asbl vous informe de ce qui est permis de faire.

Que dit la loi ?

 

 

 

Les Truckruns sont des parades à caractère non-commercial et philanthropique durant lesquelles des conducteurs de poids lourds, sur une base volontaire, circulent à faible vitesse à travers une ville ou plusieurs villages de Belgique, en promenant dans leur véhicule des enfants handicapés afin de leur offrir une journée exceptionnelle. Cette activité se tient généralement durant le weekend.

Les conducteurs qui participent, une fois par an au maximum et sur une base volontaire, au truckrun, ne sont pas tenus à compenser le repos hebdomadaire réduit sous condition de remplir le formulaire ci-dessous.

Le formulaire de participation (rempli), aussi qu’une copie de la décision de la Commission européenne doivent se trouver à bord du véhicule.

 

.Ceci veut dire qu'il vous est interdit de ne pas respecter la législation sur les temps de conduite et de repos.

Notre conseil :

Demandez à l'organisateur de pouvoir placer votre camion à son emplacement dans le Trucks Show le vendredi fin de journée par exemple et reprenez-le le lundi matin par exemple. Ceci vous permettra d'avoir au moins 24H00 de coupure, ce qui reste le minimum légal en ce qui concerne le repos hebdomadaire. A noter que vous devrez compenser les heures perdues.

Voici ce que prévoit la législation sur le sujet :

La réduction doit être compensée par une période de repos équivalente qui doit être prise en bloc avant la fin de la troisième semaine qui suit la semaine concernée.

Le repos qui est pris en compensation d'un temps de repos hebdomadaire réduit est rattaché à un autre temps de repos d'au moins neuf heures.   

A noter que le SECOP-ITSRE asbl ne prendra pas en charge la défense devant un tribunal, d'une infraction qui aurait été commise dans ce cas de figure.

Si vous avez un doute, n'hésitez pas à nous contacter si vous êtes adhérent au SECOP-ITSRE asbl. Pour les non-adhérents au syndicat du SECOP-ITSRE, nous ne défendons que nos adhérents devant trois tribunaux (Police-Correctionnel-Travail). 

 

De gauche à droite

Pascal DEBRUYN (ancien président de l'UNOTRE), Philippe CUVELIER (ancien Ministre du Transport français) et Alain DURANT (président du SECOP-ITSRE)

 

Nous sommes heureux d'avoir pu collaborer à cette campagne de sensibilisation...

Merci à l'AWSR de prendre enfin en compte, les réalités vécues par les routiers...

Lire le communiqué de presse de l'AWSR : Cliquez ICI