Avis à nos adhérents. Ce jeudi 17 novembre 2022, l’un de nos membre s’est fait arrêter par la police fédérale à Gand. Alors que celui-ci était en train de consulter son GSM qu’il utilisait pour sa fonction GPS, un policier l’a contrôlé et lui a infligé une lourde peine, bien plus lourde que les 174 € habituel d’un PV pour l’utilisation d’un GSM en conduisant.

Le policier a pris contact avec le Procureur du Roi qui lui a donc signifié un retrait de son permis de conduire pour une durée de huit jours. Ceci représente approximativement un montant de 750 € net pour ce chauffeur.

Qu’en pense le SECOP-ITSRE ?

 

 

Nous militions en faveur du transport et de la sécurité routière. Le GSM en conduisant, c’est excessivement dangereux. Combien de fois sur une seule journée, ne sommes-nous pas confrontés à un usager qui dévie de sa trajectoire car il est en train de consulter son GSM ?

Un chauffeur n’est pas différent d’un autre usager, il n’est pas « supérieur » aux autres et il n’a pas non plus la faculté qui lui permet de faire deux choses en même temps !

Ne dit-on pas « un homme ne sait faire qu’un chose à la fois » ? Et bien en réalité quand on dit « un homme », il s’agit aussi bien des hommes que des femmes. Le cerveau de l’être humain n’est pas conçu pour effectuer 2 tâches à 100% en même temps contrairement à certaines espèces animales. Ceci explique toutes les mesures prises par les organisations qui militent en faveur de la sécurité routière.

Bonne route et surtout, restez entre les lignes. N’utilisez pas votre GSM même si c’est important ! Connectez-le sur le système Bluetooth du votre camion. Ceci vous permettra de répondre à votre dispatch. Pour le reste des messages sur les réseaux sociaux etc. ils peuvent attendre un arrêt…

Si vous souhaitez des informations sur le pourquoi du comment, nous vous conseillons de cliquer sur ce lien. Vous serez redirigé sur le site de l’AWSR (Agence Wallonne pour la Sécurité Routière). L’article traite de la distraction causée par l’utilisation du GSM

Cliquez ICI