Les parkings autoroutiers 

Les chantiers autoroutiers de tous les dangers

Les chauffeurs de taxis ont aussi des problèmes

La société Weerts Supply Chain et le Port autonome de Liège annoncent la signature d’un contrat de concession relatif à 21 hectares de terrain sur la plate-forme logistique multimodale Liège Trilogiport, située le long du canal Albert à Hermalle-sous-Argenteau - Oupeye. Ce projet d’un montant total d’investissement de plus de 50 millions d’euros est porteur d’une prévision de plus de 400 emplois dans les 4 ans.

La société Weerts Supply Chain (WSC), active dans le transport et la logistique, développera ses activités sur la zone logistique nord située le long de la darse de Liège Trilogiport.

Un investissement total de plus de 50 millions d’euros.

Au total, WSC prévoit la construction de 2 entrepôts logistiques de dernière génération, couvrant une

superficie totale de près de 88.000 m² sur un terrain de 200.000 m² afin de développer ses activités. Ces entrepôts – l’un réfrigéré, l’autre conventionnel – sont composés de plusieurs cellules logistiques dont la construction sera échelonnée en plusieurs étapes dès 2019. L’ensemble représente un investissement total de plus de 50 millions d’euros.

WSC propose des services logistiques à haute valeur ajoutée depuis plus de 30 ans dans la région liégeoise. Elle exploite actuellement une surface totale d’environ 180.000m² et emploie plus de 450 ETP (à Milmort, Bierset, Herstal et Forêt). WSC, attiré par le caractère multimodal de la plate-forme de Liège Trilogiport, entend proposer des services toujours plus innovants à un portefeuille clients en constante croissance.

Une demande de permis en toute transparence

Les travaux de construction du premier bâtiment, un entrepôt réfrigéré de 20.600 m², devraient démarrer dès l’obtention des permis nécessaires, soit en octobre 2019. La mise en service de ce « frigo » est prévue pour le deuxième trimestre 2020.

Les travaux suivants porteront sur la moitié du second bâtiment, un hall d’environ 35.000m², qui devraient démarrer au 1er semestre 2020 et dont la mise en service est quant à elle prévue pour 2021.

Bien que non contraint par la réglementation en matière d’urbanisme, WSC présentera son avant-projet aux citoyens avant le dépôt de la demande de permis aux autorités communales. « Lors de nos contacts avec les responsables de l’entreprise, nous avons insisté sur la nécessité d’organiser une communication transparente avec les citoyens dans le cadre du développement de Liège Trilogiport. L’écho est positif puisqu’une réunion d’information publique se tient ce jeudi à Hermalle. Cela marque le début d’une relation sereine », a déclaré Serge Fillot, Bourgmestre de la commune d’Oupeye.

400 emplois à terme

L’investissement très important de la société WSC permet à la région liégeoise de renforcer son positionnement européen en matière de logistique de pointe tout en créant des possibilités d’emplois. L’activité va permettre, à terme, l’engagement de près de 400 nouveaux emplois.

« Nous avons toujours témoigné de la volonté de poursuivre des projets durables, respectueux et innovants. Ce déploiement sur Liège Trilogiport qui, à terme, doublera notre surface de stockage et notre personnel converge avec notre vision à long terme et nos valeurs », a déclaré Norbert Dumoulin Business Development Director de Weerts Supply Chain.

La localisation géographique de Liège Trilogiport, un atout majeur

Pour rappel, la vocation de Liège Trilogiport est d'accueillir des centres de distribution européens en liaison directe avec le terminal à conteneurs situé le long du canal Albert. Les entreprises sur place bénéficient d’entrepôts logistiques de dernière génération, à proximité immédiate du canal Albert et qui relie Liège à Anvers en 14h de navigation et à Rotterdam en 24h de navigation.

La Wallonie et plus particulièrement Liège se placent parmi les leaders du secteur du transport et de la logistique notamment grâce à son excellente accessibilité aux grands marchés de consommation, son inclusion dans les grands corridors européens, l’excellent réseau des voies navigables intérieures et la haute densité de ses réseaux routier et ferroviaire.

« La localisation géographique de Liège Trilogiport est un atout majeur pour la plate-forme », explique Willy Demeyer, Président du Port autonome de Liège. « Nous sommes en effet dans l'hinterland de quatre grands ports maritimes de la mer du Nord et au cœur d'un marché de 56 millions de consommateurs ! Ce projet est un bel exemple d’un partenariat entre la Wallonie, le Port autonome de Liège, la Commune d’Oupeye et l’entreprise Weerts Supply Chain. »

Le Port autonome de Liège, premier port intérieur belge et troisième port intérieur européen (21 millions de tonnes en 2018), se réjouit de l’implantation de la société WSC à Liège Trilogiport. Liège Trilogiport peut poursuivre son développement grâce à la présence de ce nouvel opérateur logistique. « La plate-forme logistique de Liège Trilogiport accueille ainsi son quatrième concessionnaire et permettra de continuer à développer cette zone d’activité économique spécialisée en logistique », a indiqué Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège.

Le développement de la plate-forme multimodale Liège Trilogiport est à souligner. Elle bénéficie à ce jour de :

- Un terminal à conteneurs d’une superficie de 3.8 ha géré par DPW Liege Container Terminals,

- Un hall logistique d’une superficie de 23.000 m² inauguré en 2016,

- Un second hall logistique d’une superficie de 44.000 m² inauguré en 2018.

Selon une étude réalisée par le Port autonome de Liège, il est à noter qu’à ce jour, plus de 436.000 heures de prestations diverses par le secteur public et par le secteur privé ont été nécessaires en vue d’assurer le développement de cette nouvelle zone portuaire.

De gauche à droite

Pascal DEBRUYN (ancien président de l'UNOTRE), Philippe CUVELIER (ancien Ministre du Transport français) et Alain DURANT (président du SECOP-ITSRE)

 

Nous sommes heureux d'avoir pu collaborer à cette campagne de sensibilisation...

Merci à l'AWSR de prendre enfin en compte, les réalités vécues par les routiers...

Lire le communiqué de presse de l'AWSR : Cliquez ICI