GSM au volant, c'est pas le moment !

Le SECOP-ITSRE offre des masques de protection

Comment mettre un masque en toute sécurité ?

Un conducteur professionnel passe la majeure partie de son temps sur la voie publique. Il risque dès lors régulièrement d’être impliqué dans un accident de la circulation. La conduite défensive permet d’éviter ces accidents.

Les risques et les accidents :

Les accidents de travail dans le secteur du transport peuvent aussi bien avoir lieu dans la circulation que lors de l’exécution d’une tâche en dehors de la circulation.

Bien qu’en tant que conducteur professionnel, vous passiez la majeure partie de votre temps derrière un volant, le risque d’accident est tout aussi grand lors du chargement et du déchargement de marchandises lors des manœuvres.

Au total, dans le secteur du transport, le nombre d’accidents survenant en dehors de la circulation est même supérieur à celui des accidents ayant lieu dans le trafic.

 

Les accidents qui se produisent dans la circulation peuvent avoir différentes causes, mais la principale reste le comportement humain. 95% des accidents de la circulation résultent d’erreurs et de déficiences humaines. C’est le conducteur qui prend les décisions et qui agit. L’abus d’alcool et l’excès de vitesse sont les deux causes directes d’accident dans près d’un tiers des cas.

L’environnement est la cause principale dans 10% des accidents de la route. C’est au conducteur qu’appartient la reconnaissance à temps des situations dangereuses, comme par exemple : les mauvaises conditions climatiques. Il doit donc « adapter son comportement routier »

Le véhicule ne représente que 5% à lui seul de l’origine des accidents. Il s’agit dans la grande majorité des cas de problèmes de freins défaillants ou d’un pneu qui éclate…

Même pressé, le chauffeur doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de se protéger contre les accidents du travail ou de la circulation.

Il est donc conseillé d’utiliser les moyens de protections individuels de sécurité lorsque ceux-ci sont obligatoires dans les entreprises. Sur la route, il est conseillé de respecter scrupuleusement le code de la route et éviter de vous rapprocher de l’autre camion très près quand il est interdit de dépasser. 50 mètres, qui est la distance MINIMALE de sécurité, correspond aussi à 2 secondes à une vitesse de 90 km/h. Quand vous savez qu’un individu bien reposé et non alcoolisé mettra 1 seconde pour réagir, il vous reste donc, 25 mètres pour vous arrêter et 25 mètres, c’est aussi une seconde !

Si nous voulons rétablir l’image de marque du transport routier, il est impératif d’éviter de montrer dans les reportages des journaux télévisés, des images d’accidents de camions…