GSM au volant, c'est pas le moment !

Le SECOP-ITSRE offre des masques de protection

Comment mettre un masque en toute sécurité ?

phasyaLe SECOP-ITSRE a rencontré les dirigeants d’une Spin Off de Liège. La société PHASYA est localisée sur les hauteurs d’Angleur dans le Parc scientifique du Sart Tilman, à proximité de l'université de Liège et du CHU. Cette société propose une solution particulièrement intéressante en matière de sécurité routière mais pas seulement !

Le produit développé durant plusieurs années par la société peut être utilisée dans diverses applications telles que la sécurité, le diagnostic médical et la recherche. Les états physiologiques et cognitifs tels que la somnolence influencent la capacité d’un individu à effectuer une tâche ou à prendre une décision. La mesure des paramètres oculaires permet de comprendre l’activité du cerveau et le comportement du regard.

 

Combien de chauffeurs routiers n’ont-ils percutés une file à l’arrêt sur une route ou une autoroute ? Des centaines chaque année sur le territoire européen. Un camion qui sort de la route sans explication devrait faire l’objet d’une analyse plus poussée sur les réelles causes de tels accidents…

Ce qui reste intéressant dans ce qui a été développé par cette spin Off, c’est que la solution peut être adaptée aux dispositifs fournissant des images d’œil via une caméra montée sur la tête via une paire de lunettes par exemple ou via une caméra montée à distance qui peut être montée sur un tableau de bord par exemple.

Un produit qui améliore notre sécurité !

La société PHASYA s’est spécialisée dans le développement de produits et de services pour améliorer la sécurité dans tous les moyens de transport. Le système proposé par la société peut être monté dans un camion ou dans une voiture mais également dans une locomotive, dans un avion ou dans un bateau…

Ne sommes-nous pas confrontés à des machinistes qui brûlent des feux rouges ou des chauffeurs qui sortent de la route ou qui percutent des files à l’arrêt ?

Nous savons que ce genre de vérité peut déranger certains secteurs d’activités comme par exemple les autocaristes. Lors de l’accident de Sierre dans lequel plusieurs dizaines d’enfants de leurs professeurs sont décédés à la suite d’une sortie de route, le SECOP-ITSRE avait émis l’idée de la possibilité que le chauffeur ait eu ce genre d’absence de vigilance, Idée balayée par certaines personnes sur un plateau de télévision. Oui, le sujet peut déranger !

L’absence de vigilance coûte des millions d’euros aux entreprises et à la collectivité. Dans l’industrie, un moment d’absence peut coûter la vie à un travailleur. L’absence de vigilance est un phénomène que tout le monde a, la mère de famille, le père qui va au bureau, le motard, le cycliste,…

Le produit développé par PHASYA permet de prévenir les accidents en surveillant simplement le regard d’un chauffeur.

Une convention pour l’alcool et les drogues au travail mais rien sur la fatigue !

Il existe actuellement en Belgique, une CCT (Convention Collective de Travail) qui se préoccupe des problèmes d’alcool et de drogue sur le lieu du travail. Alors que le milieu médical dit haut et fort qu’un individu qui est fatigué est dans le même état qu’un individu qui aurait absorbé de l’alcool, il n’existe rien sur le sujet dans notre législation sociale. Pourtant, chaque année, la fatigue tue des travailleurs sur les routes ou sur leur lieu de travail. Ou en est la gestion du risque de fatigue chez les travailleurs ? Est-ce que nos centres de médecine du travail ne pourraient-ils pas jouer un rôle de prévention sur ce sujet ?

La technologie proposée par PHASYA permet d’évaluer les performances humaines et ainsi pourrait permettre à chacun d’entre nous de savoir où nous en sommes par rapport à notre état de fatigue et donc de somnolence et finalement d’absence de vigilance.

Dans certains pays scandinaves la pause est valorisée car un travailleur bien reposé est plus productif. Dans nos contrées, celui qui fait une pause est généralement pas bien vu...

Nous rappellerons à nos lecteurs que le SECOP-ITSRE ne vend rien du tout et que son mode de financement ne consiste qu’à collecter les cotisations de nos membres. Notre seule ambition est de proposer des solutions qui peuvent permettre l’amélioration des conditions de travail et de sécurité routière…

Nous rappellerons également qu’un camion qui roule à 90km/h sur une autoroute parcourt aussi 25 mètres à la seconde. Une absence de vigilance de 4 secondes, permet donc à un véhicule qui roule à 90km/h de faire 100 mètres…

Une voiture qui roule à 120 km/h parcourt 33.33 mètres à la seconde, et en 4 secondes, elle parcourt une distance de 133.33 mètres…

L’absence de vigilance est donc un sujet de sécurité publique…

Pour les spécialistes chargés de sécurité routière, de développement ou pour les journalistes, nous pouvons vous mettre en contact avec la société sur simple demande en nous adressant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A lire aussi sur le sujet :

C'est le Black Outsur l'absence de vigilance : Cliquez ICI

Texte alternatif