La sécurité, c'est aussi la prévention...
Notre organisation propose des idées de campagnes à l'AWSR
Signalisation :
Elle n'est pas toujours adaptée pour le transport !
Éclatement OU explosion d'un pneu ?
Connaissez-vous la PYROLYSE du pneu ?
www.itsre.eu
C'est le Site du Transport et de la Sécurité Routière...
Prévention routière...
Le SECOP-ITSRE collabore avec l'AWSR
Taximans
Nous défendons aussi les chauffeurs de taxi
Troisième édition de la journée du motard le 31 mars !
Partagez cette information...
Infrastructure :
Un véritable danger pour les pneus...
Angles Morts :
Automobilistes, arrêtez de dépasser les camions par la droite !

Angles-morts, et si nous en parlions dans les écoles ?

           

Les parkings autoroutiers 

Les chantiers autoroutiers de tous les dangers

Les chauffeurs de taxis ont aussi des problèmes

A partir du 1er septembre 2020, tous les camions au Canada devront être équipés d’un avertisseur de benne relevée. En principe, ce règlement devait entrer en vigueur le 18 avril 2019, cependant, les discussions avec l’industrie sur certains points, dont le cas des tracteurs tirant divers types de remorques,… L’entrée en vigueur a finalement été repoussée au 1er septembre 2020

La toute première modification du système est mineure mais apporte un certain « confort » au chauffeur surtout lorsqu’il est occupé à décharger sa benne sur un chantier. Entendre un « bip » sonore à chaque fois que la benne est relevée et ceci à longueur de journée pourrait provoquer un mal-être au travail… Le « bip » sonore ne fonctionnera pas avant 2 secondes lorsque le chauffeur démarrera et restera sur le mode silencieux jusqu’à 12km/h. Au-delà de cette vitesse le signal sonore devra être présent durant au minimum 5 secondes. Outre ceci, un boitier est installé sur le tableau de bord du camion. Ce boitier possède un témoin lumineux qui doit être allumé dès que le camion est en mouvement et ceci peu importe la vitesse du camion.

Un autre point qui est développé par les fabricants et qui correspond à l’article 4 du règlement instaurant cette disposition concerne la défectuosité possible du capteur de position de la benne

ou du raccordement de ce capteur au témoin lumineux et à l’avertisseur sonore. En cas de défectuosité, l’avertisseur sonore doit se déclencher. Ceci dans le but évident d’éviter que des chauffeurs ne débranchent le système…

Le fait de légiférer sur ce type système obligera les transporteurs à acquérir un système qui correspond à des exigences techniques et n’autorise pas le bricolage de systèmes à la bonne franquette tout en garantissant que la benne d’un camion soit bien abaissée et ainsi éviter d’abîmer des ponts par exemple.

Actuellement, 130 centres au Québec ont reçus l’agrément pour pouvoir monter et réparer ce dispositif de sécurité. Un peu comme l’étalonnage d’un tachygraphe en Europe, les transporteurs devront faire appel aux services d’un centre agréé pour toute manipulation de l’appareil…

Ceci n’est qu’une information sur les dispositions qui sont prises par d’autres pays et qui peuvent apporter un plus pour la sécurité routière.

Vu sur Transport Magazine

De gauche à droite

Pascal DEBRUYN (ancien président de l'UNOTRE), Philippe CUVELIER (ancien Ministre du Transport français) et Alain DURANT (président du SECOP-ITSRE)

 

Nous sommes heureux d'avoir pu collaborer à cette campagne de sensibilisation...

Merci à l'AWSR de prendre enfin en compte, les réalités vécues par les routiers...

Lire le communiqué de presse de l'AWSR : Cliquez ICI