SECOP - ITSRE asbl 

0032 (0)487 64 70 47 *** 0032 (0)486/21.18.20 

 Écrivez-nous à itsre@live.be

parking 1Nous apprenons que deux chauffeurs routiers « rebelles » auraient été verbalisés sur l’aire de repos de Waremme. Une aire de « repos » qui porte bien mal son nom un peu comme toutes les autres aires de « repos » du territoire belge. Pour qu’une aire de « repos » puisse s’appeler ainsi, il faudrait pour commencer que nos aires de stationnement puisse procurer une bonne qualité de repos aux chauffeurs routiers mais ce n’est pas le cas et nous le disons depuis 2006, année de création de l’ITSRE.

Nous dénonçons depuis bien des années le manque de place dans les aires de parking et venir fermer une aire de repos aussi importante pour un routier que celle de Waremme, c’est la goutte qui fait déborder le vase du SECOP-ITSRE. Nous n’en voulons pas aux policiers qui n’ont fait que leur travail et qui ont certainement été confrontés à des chauffeurs routiers excédés par cette situation. L’aire de repos de Waremme est une aire qui permet à un chauffeur de prendre une douche, quoi de plus normal après une journée de travail. Quoi de plus normal pour un chauffeur de pouvoir se poser sur une aire de stationnement qui lui procure la possibilité d’aller manger un bout au restaurant ou encore au shop de la station. Que dire de nos parkings sans sanitaire, sans toilette, des parkings où vous devez aller déféquer derrière un buisson un peu comme les animaux le font ? Voici des années que l’ITSRE a fait son tout premier état des lieux des parkings mis à la disposition des chauffeurs routiers. Voici des années qu’on se moque des chauffeurs…

Si nous n’en voulons pas aux policiers, nous en voulons au Gouverneur de la Province de Liège, Hervé JAMAR (M.R.), qui prive ainsi des chauffeurs routiers des commodités nécessaires à la décence humaine.

Bien entendu, il existe une signalisation en amont du parking qui précède le parking de Waremme mais hélas, ce parking est sans commodité (pas de toilette, pas de resto, pas de douche,…) et le parking suivant celui de Waremme est à Leuven soit 45 kilomètres. Autrement dit, à 30 minutes de route. Si les chauffeurs incriminés n’avaient plus de temps pour aller jusqu’à Leuven, il est certain que malgré l’interdiction, ils n’avaient plus tellement le choix !

Il est toujours plus facile de régler les problèmes en infligeant des procès aux travailleurs du transport que de prendre les bonnes décisions afin de régler les problèmes créés par nos politiciens...

Le SECOP-ITSRE recherche ces deux chauffeurs ! Ils peuvent nous adresser un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou via notre page facebook cliquez ICI

 

Voici quelques photos de ce qui est vu par les routiers... Ceci vous donne l'envie de vous arrêter dans ce genre d'aire de "repos" qu'on pourrait qualifier de "décharge public"

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir